Formation – Démarche d’amélioration continue

La démarche d’amélioration continue utilisée par ESIO INFORMATIQUE est basée sur le Kaizen, plus précisément sous la forme d’une « Roue de Deming » dite aussi « PDCA ». Celle-ci représente les 4 étapes inhérentes au processus standard et cyclique d’amélioration continue : PDCA (Plan, Do, Check, Act).

P = Plan : Planifier/Prévoir ce que l’on va faire et comment on va le faire.
L’entreprise planifie la mise en œuvre des processus et des activités nécessaires pour assurer la satisfaction des clients et autres parties intéressées, la qualité des produits et services, tout en respectant l’environnement et en assurant des conditions de travail sûres pour les salariés, dans un objectif global de maîtrise des risques.

D= Do : Réaliser / Déployer ce que l’on a prévu
Lors de cette phase, l’entreprise déploie ce qui a été planifié, via les activités de conception, production, achats, maintenance, etc. Elle peut s’appuyer sur le système documentaire, les procédures, les processus.

C = Check : Vérifier / Contrôler que ce que l’on a fait est conforme à ce que l’on a prévu.
L’entreprise effectue des contrôles sur les produits et les services à différents niveaux de processus, d’activités (indicateurs, mesures), et s’assure de l’atteinte de ces objectifs par la réalisation d’audit, l’analyse de ses indicateurs,…

A= Act : Réagir / Chercher à s’Améliorer
L’entreprise cherche à améliorer la performance des processus en améliorant l’organisation, les compétences, les méthodes, les outils (revue de direction), tout en menant une réflexion sur les différents risques inhérents à ses activités.

Plus concrètement, l’amélioration continue doit devenir une sorte de réflexe pour le ou les formateurs d’ESIO INFORMATIQUE.

Pour cela, on met en place l’amélioration de la performance aux niveaux suivants :

  • Globalement : définir puis traduire en objectifs opérationnels dans les différentes activités. L’atteinte des objectifs est conditionnée par la mise en place d’actions participant à la démarche d’amélioration continue.
  • Ponctuellement : la remontée de dysfonctionnements ou de problèmes observés dans les activités quotidiennes permet de définir des actions correctives, qui s’inscrivent elles aussi dans la démarche d’amélioration continue.
d9fe8a5242dea339996283bf53262b29SSSSSS